Comment éviter les crises en public par Eunice Telhoro

A la une

Famille 2.0https://famille2point0.com
famille 2.0 est un magazine dédié à la famille moderne africaine.

Bonjour Eunice Telhoro, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je suis Eunice TELHORO, fondatrice de « Éduquer Son Enfant » qui est un blog sur la parentalité.

Ingénieure télécom de formation, cadre supérieure en entreprise, mariée et maman de 4 enfants respectivement âgés de 12, 9, 6 et bientôt de 2 ans.

Je suis passionnée par les questions liées à l’éducation et à la famille.

C’est la raison pour laquelle, j’ai décidé de créer mon blog.

Pour donner des conseils et astuces aux parents afin de les aider dans l’éducation de leurs enfants.

Un enfant qui crie et refuse d’obéir en plein supermarché, les autres parents qui vous fixent du regard, la honte. Pourquoi les enfants ont-ils ce type de crise ?

Ce type de crise provient de deux raisons. La première raison est que lorsque les enfants entrent dans un supermarché, ils sont stimulés par l’abondance des objets et des personnes.

La deuxième raison est qu’un enfant est par définition un être immature. Cette immaturité se traduit en particulier dans sa difficulté à gérer correctement les émotions et les sentiments qui l’animent.

Quand un enfant veut un objet et que ses parents refusent de lui donner cet objet, cela produit de la colère et de la tristesse chez l’enfant qui peut exploser en hurlant, en faisant du tapage.

Comme tout être humain, votre enfant a le droit d’être en colère. Il a aussi le droit d’être frustré mais il doit impérativement apprendre que lorsque l’on vit en société.

La colère ne nous autorise pas à faire tout ce que l’on a envie de faire au détriment des autres comme : crier, taper, rouler par terre…

Comment doit réagir un parent face à un enfant qui pique une crise de colère devant tout le monde ?

Le parent doit garder son calme, se dire que cela peut arriver à tout le monde. Il ne doit pas penser que l’enfant s’agite juste parce qu’il a envie de le livrer en spectacle. Ce qu’il peut faire, c’est prendre l’enfant et l’isoler pour éviter d’ameuter le supermarché.

Cela lui évitera de se mettre dans une situation inconfortable dans laquelle tout le monde le regardera, lui donnera des conseils contradictoires, où il ne saura comment réagir…

Après avoir isolé l’enfant, il doit attendre que l’enfant se calme puis lui dire doucement et fermement qu’ils ne sont pas venus au supermarché pour acheter un jouet.

Le parent doit ensuite apprendre à son enfant à s’excuser et à ne plus reproduire son acte.

En montrant la bonne voie à son enfant, l’on l’aide à grandir et l’on augmente la probabilité qu’il se comporte mieux la prochaine fois.

Quelles sont les attitudes à ne surtout pas avoir devant ce type de comportement ?

Il ne faut surtout pas céder en lui achetant le jouet parce que l’enfant pourra faire du chantage prochainement et utiliser ses pleurs pour avoir tout ce qu’il souhaite.

Il ne faut pas non plus se mettre à le battre ou à le gronder publiquement. Cela ne fera qu’attirer davantage l’attention des autres et à renforcer le malaise.

Que faire si malgré toutes les astuces citées l’enfant ne se calme pas ?

J’aime bien cette question… rires… Il finira bien par se calmer parce qu’il ne peut pas pleurer indéfiniment. Il va soit s’endormir de fatigue, soit se focaliser sur autre chose mais il finira par arrêter.

Existe-t-il des moyens de prévenir ce type de crise ?

Pour prévenir ce type de crise, il faut d’abord fixer les règles : dire à son enfant : « On va au supermarché mais on n’y va pas pour acheter des jouets. On va acheter des tomates, d’accord ? » Et il faut obtenir l’accord de son enfant avant la sortie.

Une fois au supermarché, vous pouvez éviter le rayon jouet si possible ou encore l’occuper : l’envoyer chercher les tomates et les mettre dans le caddie. Cela va focaliser son attention et il sera très fier de ce qu’il fait.

Si toutefois vous passez devant le rayon jouet et que votre enfant en prend un, rappelez-lui la règle. S’il résiste ou qu’il refuse, rappelez-lui ensuite son engagement de départ. Demandez-lui de remettre le jouet à sa place.

S’il pique une crise, vous agirez comme mentionné plus haut et s’il le remet à sa place, vous le féliciterez parce qu’il aura tenu sa parole.

Bon à savoir

Si vous tenez la plupart du temps vos engagements vis-à-vis de vos enfants, il y a de fortes chances qu’ils tiennent les leurs vis-à-vis de vous.

L’enfant, parce qu’il est tout petit aura très probablement ce trop-plein d’émotions, mais s’il vous voit tenir parole, cela lui donnera de la force pour se canaliser.

C’est un processus d’apprentissage, la première fois il fera peut-être une crise de nerfs.

La deuxième fois un peu moins et les autres fois, un peu moins encore ou pas du tout. Et vous aurez réussi à lui apprendre à se canaliser !

Découvrez nos autres autres articles ici

Par Eunice Telhoro

- Advertisement -spot_img

2 COMMENTS

Laisser un commentaire

- Disponible -spot_img

Derniers articles

- Disponible -spot_img

More Recipes Like This

- Advertisement -spot_img