La grève des enseignants : quelle année scolaire 2022 pour les élèves ?

A la une

Famille 2.0
Famille 2.0https://famille2point0.com
famille 2.0 est un magazine dédié à la famille moderne africaine.

Ce trimestre s’avère compliqué aussi bien pour les élèves que pour les enseignants qui sont au cœur de cette problématique. En effet, les enseignants du secondaire en colère, sont entrés en grève en début de semaine pour se faire entendre.

Cette grève des enseignants est effective sur l’étendue du territoire camerounais. Ceci, mettant en péril l’avenir solaire des enfants.

la grève des enseignants au Cameroun

La manifestation de la grève des enseignants

Ce n’est pas une surprise ! Les enseignants du secondaire ont jadis manifesté leur désir de procéder à une grève si les choses ne s’amélioraient pas; si leurs revendications ne sont pas prises en compte.

C’est à travers le mouvement OTS (On a Trop Supporté) que ces derniers ont donné ce préavis de grève. Manifestement, les choses ne vont pas bon train.

Après cet épisode, l’opération « craie morte » c’est à dire la grève fut effective. On observe donc comme manifestations de ladite grève l’absence des enseignants au sein des établissements scolaires dans différentes villes.

On observe donc sur certaines vidéos et images dans les écoles à Bafoussam, Bagangté et ailleurs des élèves airant en plein établissement, faute d’enseignants. A Bamenda, les enseignants, accompagnés des populations ont également manifesté en ville.

Par ailleurs, plusieurs artistes camerounais se sont mobilisés afin de soutenir cette cause notamment le rappeur Ivee, le groupe X-Maleya.

Les raisons de la grève des enseignants au Cameroun

Les enseignants, à bout des revendications longtemps formulées à l’endroit du gouvernement se sentent exténués. Ces derniers revendiquent de manière générale une amélioration de la qualité de l’éducation et de leurs conditions de vie et de travail.

Mais de manière précise, les enseignants du Cameroun réclament pour ne citer que ceci:

  • des avancements;
  • des arriérés de salaires;
  • le non paiement des primes d’évaluation et des missions et corrections des examens;
  • des intégrations comme par le passé des nouveaux lauréats des écoles de formation;
  • l’application du décret portant statut particulier des enseignants;
  • des rappels peu conséquents après avoir travaillé entre 2 ans et 8 ans sans salaires;
  • les enseignants à Bamenda revendiquent aussi et surtout la dominance de leur homologues francophones dans l’éducation;
  • le manque de volonté du gouvernement à trouver des solutions à toutes ces revendications.

Nos enfants/élèves en souffrent et nous aussi

Les cours sont interrompus à cause de cette manifestation et les plus perdant sont les élèves. Cette situation de grève ne fait pas plaisir aux élèves qui se trouvent obligés soit de rester simplement à la maison, soit d’airer dans les écoles.

C’est aussi à ce genre d’occasion que les élèves développent des formes de délinquances en milieu scolaire.

En plein milieu du deuxième trimestre où les cours s’intensifient, c’est une situation assez délicate. Elle est davantage délicate pour les enfants en classe d’examens.

Et si la grève durait des semaines entières ? Comment feraient nos enfants ? Telles sont les questions que vous vous posez en ce moment.

En effet, les parents tout aussi affectés par la situation se sentent impuissants car ne peuvent réellement apporter de solution à ce problème de grève. Naturellement, vous vous inquiétez pour l’avenir scolaire de vos enfants.

La grève de manière générale qu’elle soit au Cameroun ou en Afrique à de graves conséquences sur le système éducatifs et l’avenir des enfants.

Que faire dans ce cas ?

  • Ne vous découragez surtout pas au même titre que vos enfants car c’est à vous de les rassurer que tout ira bien ;
  • Profitez de ce temps où vos enfants sont à la maison pour les aider à réviser leurs leçons et à rattraper les retards ;
  • Pour ceux qui font les répétitions, qu’ils continuent d’y aller sans découragement ;
  • Que les élèves continuent avec leur routine d’études tous les soirs comme lorsqu’ils vont à l’école. Cela permettra de les remettre à niveau.
- Advertisement -spot_img

Laisser un commentaire

- Disponible -spot_img

Derniers articles

- Disponible -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img