Mon enfant est mort ! Comment faire le deuil ?

A la une

Famille 2.0
Famille 2.0https://famille2point0.com
famille 2.0 est un magazine dédié à la famille moderne africaine.

Comment faire le deuil ?

Lorsque l’on met au monde un enfant, on fait des projections sur sa vie. On prépare son avenir car on est conscient que demain nous ne serons plus là. Mais lui si.  Alors lorsque l’inverse se produit, on est désemparé.

« Elle devrait avoir 2 ans en janvier prochain, un jour ne passe  pas sans que je ne pense à ma petite Eloane.. » maman Eloane Drea

Plusieurs sentiments douloureux vous envahissent, Chagrin, colère, haine. Tout  vous tombe dessus. Vous avez l’impression que l’on vous a amputé une partie de vous-même.

Le déni

«  Lorsque le médecin m’a dit que Nourrine était décédé, je n’y croyais pas. Je suis restée longtemps sans bouger. Ensuite, je suis allée chercher ses jouets et son cadeau d’anniversaire.  Nous avions déjà tout préparé tous les deux. J’allais juste me réveiller et nous allons jouer » Maman Henriette.

C’est très souvent la première réaction. Qui voudrait d’ailleurs y croire ? Celui sur qui L’on  avait fondé tous nos espoirs, avec qui on devait jouer demain. Qui nous disait « maman, papa, je t’aime » n’est plus.

La colère & la culpabilité

Passé la phase de déni, c’est un sentiment de colère et de culpabilité qui prend place.

On commence à se dire qu’on aurait pu faire quelque chose. «  Carlos a renversé de l’eau chaude sur lui alors qu’il jouait avec l’un de ses frères auprès de la marmite d’eau que j’avais laissée. A chaque fois, je me dis que je suis une mauvaise mère. Si j’avais été là, rien de tout cela ne serait arrivé. » . Mama Stephie

Le deuil d’un enfant a aussi un gros impact dans les couples. Surtout lorsque l’un retourne sa colère contre l’autre. «  Mon mari m’a accusé d’avoir été négligente, d’avoir tué notre enfant, notre mariage en a tellement pâti. Sans l’aide de notre famille, nous ne serions plus ensemble » Continue mama Stephie.

Comment traverser cette étape difficile ?

Les attitudes des autres

O1 chose : personne ne doit vous dire comment faire le deuil de votre enfant. Il y a toujours ces personnes parfois bien intentionnées, qui vont se permettre de vous dire comment faire le deuil.

«  Ça va passer » « Toi aussi depuis là ? Faut passer à autre chose ». «  Depuis des années que tu pleures ? ».

Chacun a le droit de vivre sa douleur et personne ne devrait vous imposer la  sienne. En Afrique, la culture veut que l’on cache ses sentiments. Beaucoup n’ont jamais reçu consolation donc ne peuvent vous en donner.

Vous aurez même des personnes qui vont vous fuir. Comme si la mort se contaminait. Mais la plupart du temps c’est simplement parce qu’ils ne savent pas comment réagir, ni quoi vous dire. Alors ils préfèrent s’éloigner et faire comme si de rien n’était.

Chaque personne est différente et mérite de faire son deuil comme il l’entend. D’autres jetteront les photos pour essayer d’oublier. D’autres rempliront la maison de ces photos.

Par contre s’il y a une chose qui est importante. C’est de ne pas rester éternellement dans le chagrin. Oui vous aurez toujours mal mais à un moment, il faudra continuer à vivre. Pour vous et pour ceux qui vous aiment.

Parler mais à qui ?

L'importance de parler après un deuil

Tous les psychologues s’accordent à dire que parler reste  l’un des meilleurs moyens de faire son deuil.  La parole libère, elle vous permet d’évacuer la douleur. Mais encore il faudrait parler aux bonnes personnes.

Des personnes qui vous comprennent et de préférence des personnes qui sont passées par la même tragédie que vous et qui ont réussi à s’en sortir.

C’est très difficile ici  en Afrique. Car à cause de la culture du secret, ceux qui sont passés par cette étape en parlent difficilement aux autres. Superstition, douleur ? Peu importe. Mais il existe plusieurs groupes physiques ou virtuels qui peuvent vous aider .

Ecrire

Si vous ne pouvez pas parler à des personnes, coucher sur un papier son ressenti est aussi un moyen de se libérer. Achetez un carnet et notez-y ce qui vous passe par la tête.

Entourez-vous

Ne restez pas seule dans votre coin au risque de finir dépressif. Entourez-vous au maximum de votre famille, vos amis.

Si vous êtes mariés, rapprochez-vous l’un de l’autre afin de faire de cette étape un pont, une phase de renforcement des liens. Sortir, faire des découvertes vous aidera à reprendre  goût à la vie.

Faites un autre enfant

Faire un enfant après un deuil

Cette solution peut paraître étrange mais pourtant plusieurs mamans ont avoué que c’était la naissance de leur prochain enfant qui les a aidé à faire le deuil. Ceci est très compréhensible étant donné que beaucoup la vivent comme une victoire sur la mort. Ce nouvel enfant à qui on doit donner de l’amour après une période où l’on en  a été privé.

Mais attention! Une grossesse en une période pareille peut au lieu d’être un moment de joie, un moment de tristesse et de stress. La peur de perdre le suivant etc…

Quoi qu’il en soit le temps et l’amour de vos proches finiront par apaiser cette douleur et ce manque.

Connaissez-vous des groupes de parole ou associations qui accompagnent les parents endeuillés ? Ecrivez-les en commentaire.

Découvrez nos autres articles

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Disponible -spot_img

Derniers articles

- Disponible -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img