Offrir des poupées aux garçons : bonne ou mauvaise idée?

A la une

Famille 2.0
Famille 2.0https://famille2point0.com
famille 2.0 est un magazine dédié à la famille moderne africaine.

Pourriez-vous offrir une poupée à un garçon ? Question insolite à laquelle plusieurs parents répondraient sûrement non.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que dans les rayons jouet, on distingue deux couleurs principales : le rose pour tout ce qui concerne les filles (dinettes, vaisselle et bien sûr la poupée) et d’un autre côté le bleu pour les garçons (fusil, camion,). Les jeux destinés à rendre plus féminins et plus masculins.

Une peur chronique de voir son garçon devenir gay ou efféminé. Une peur justifiée ou pas ? Commençons d’abord par parler des bienfaits des jeux de poupée chez l’enfant.

Les bienfaits des jeux de poupées chez l’enfant

La poupée apporte de nombreux bénéfices importants tant dans le processus que linguistique, affectif et même créatif de l’enfant.

Les bénéfices sur le langage

« bébé boire eau » « bébé pas content » , au quotidien la poupée permet à l’enfant d’utiliser des mots à usage courant bien avant de commencer l’école. L’utilisation des prépositions tels que « dans » « où  » et de la négation. Exemple : bébé pas content ».

Les bénéfices sur les habiletés sociales

« Jouer à la poupée active des zones du cerveau qui favorisent, chez l’enfant, le développement d’aptitudes sociales comme l’empathie.

La zone du cerveau qui développe l’empathie s’active même lorsqu’un enfant joue à la poupée seule. » Prouve une étude faite par des neurologues.

Lorsque l’enfant nourrit, habille, s’occupe des besoins de la poupée, il apprend à avoir de la compassion pour les autres. Il apprend à se mettre à la place des autres, à être bienveillant.

Ceci vous permet aussi de savoir si vous êtes un bon exemple pour l’enfant. En effet, l’enfant aura tendance à reproduire avec la poupée ce que vous faites avec lui. Si vous êtes sévère avec lui, il le sera avec la poupée.

A partir de ces mots et gestes, vous pourrez détecter ce qu’il y a à corriger avec lui mais aussi avec vous.

Pris sur terra femina publié par Elisabeth Roman

Les bienfaits sur l’imagination et le développement affectif

Avec sa poupée, l’enfant pourra créer son univers. Devenir ce qu’il veut c’est à partir de là que vous pourrez déjà commencer à détecter son talent. Préfère-t-il chanter avec sa poupée ? Danser ? Il apprend à faire fonctionner son imagination, sa créativité. Plus la poupée est simple plus elle lui donnera des idées.

Offrir une poupée pour faire bouger les lignes et déconstruire les stéréotypes

«Parents en cette période  de fête, n’hésitez pas à offrir des poupées à vos enfants de sexe masculin  ça contribue à les impliquer dans le nursing des bébés et briser la prétendue  sexospécificité de certaines tâches. » Une phrase prononcée par   la pédiatre renommée Anne Njom Nlend sur Twitter mais qui a causé un raffut terrible en particulier en particulier.

      Quelques réactions  en capture d’écran

Des réactions qui ne sont pas étonnantes mais qui reflète à suffisance une vérité certaine : La distinction des jouets a bel et bien été construite pour répartir les rôles et la poupée en est un exemple parfait. La femme est celle qui reste à la maison  s’occupe de la cuisine, des enfants, la vaisselle d’où les jeux qui lui sont réservés. Tandis que l’homme va au travail et s’occupe des choses (masculines) d’où les camions.

Si ce schéma était vrai il y a quelques années en Afrique. Il est de moins en moins  réaliste lorsque l’on sait que les femmes travaillent désormais et ont des carrières. Les charges ne peuvent donc plus leur incomber totalement.

Mais les habitudes ont la peau dure. Si certains hommes participent, plein d’autres voient encore ces tâches comme des tâches réservées aux femmes.

Offrir des poupées serait donc un moyen d’impliquer les hommes dés le bas-âge aux charges ménagères . Leur apprendre à se donner davantage dans leur paternité et les tâches ménagères.

Un chemin très long tant les mamans  elles-mêmes, victimes continuent à éduquer leurs garçons sans tenir compte des réalités futures (leurs femmes travailleront et auront besoin de soutien de la part de leurs époux).

Oui pour les poupées mais pas les barbies ou les poupées filles

Cette crainte de voir l’enfant devenir efféminé n’est pas à négliger. Dans une interview donnée sur le site autour des kids , Marie-Paule Lagrange, psychologue pour les enfants, affirme qu’offrir un jouet féminin à un garçon pourrait créer un problème d’identification.

Le fait de jouer avec une poupée aux longs cheveux, avec des jupettes pourraient l’amener à s’identifier à une fille.

Ce qui semble être le cœur du nœud du problème. C’est pourquoi de nombreux poupons (poupées masculines) ont été mis sur le marché. Une poupée 100% masculine avec des habits … Mais il reste la dinette, la vaisselle et autres.

Acheter un poupon pour son garçon ?

La poupée n’est pas le seul moyen d’appendre à un garçon à être plus attentif et plus impliqué. Tout commence à la maison par les tâches ménagères qu’on lui confie. L’éducation qu’il reçoit.

Prendre sur soi de lui acheter un poupon n’est pas forcément la seule ou la meilleure idée. Surtout dans notre contexte. Par contre s’il lui arrive de temps en temps de  jouer avec celles de ses sœurs, ne l’en empêchez pas.

Alors pour ou contre ? Laissez votre réponse en commentaire.

Découvrez nos autres articles ici .

- Advertisement -spot_img

1 COMMENT

  1. C’est déjà bien d’avoir reconnu le risque d’effeminisation du garçon en ayant une poupée barbie (le fait qu’il jour avec celle de sa sœur est parfaitement normal, elle aussi joué avec sa figurine Batman).
    Maintenant une figurine Batman serait mieux, comme une figurine superwoman pourrait aussi être bien pour les gamines

Laisser un commentaire

- Disponible -spot_img

Derniers articles

- Disponible -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img