On ne touche pas ici : protéger son enfant contre les abus !

0
1217
Protéger les enfants contre les abus

On ne touche pas ici : apprendre à un enfant à dire non !

D’après les statistiques de l’ONG childline, 1 fillette sur 3 et 1  garçon sur 5 est victime de viols ou d’attouchements avant l’âge adulte .

Seuls 20% de ces viols sont perpétrés par les étrangers.

Ce qui veut  dire que la plupart des viols sont commis par les proches, des personnes en qui votre enfant a confiance (un voisin, une tante, un oncle, un cousin).

Cette information implique 01 chose primordiale chez les tout-petits :

  • L’inconscience : parce que c’est un un proche, l’enfant peut facilement baisser la garde et ne pas savoir que ce qui est fait est mal.

Face à ce danger, il est urgent de commencer à aborder la notion de consentement très tôt. Mais comment l’expliquer à un enfant de manière simple et à un langage qu’il peut comprendre ?

1- Lui donner des instructions simples et claires

Donnez lui de petites instructions du style : « On ne prend pas un cadeau sans venir me montrer ». « On ne monte pas dans la voiture d’une personne sans la présence de papa ou de maman » « On n’accompagne pas des personnes sans l’autorisation de papa et de maman »

Etant donné que la plupart des viols sont commis par les proches, ne précisez pas étrangers.

Mettez tout le monde dans le même panier. Ainsi que ce soit pour un oncle ou un visiteur inconnu, les mêmes règles s’appliquent.

Surtout soyez cohérents ! ce qui veut dire qu’on ne doit pas soi-même amener l’enfant à déroger à la règle de temps en temps et pour certaines personnes.

Ceci risquerait de l’embrouiller et il ne saurait pas quelle décision prendre face au danger.

2- On ne touche pas ici

C’est un concept lancé par les super parents.

Il consiste à montrer à l’enfant quelles parties de son corps peuvent être touchées et celles qui ne doivent  sous aucun prétexte l’être (hormis pour le bain par vous ou des personnes bien désignées). 

Ainsi tout ce qui se trouve sous son sous-vêtement est interdit d’accès. Il doit refuser et s’enfuir si la personne insiste.

Si jamais la personne réussit à avoir accès, il doit tout de suite venir vous le dire. Rassurez le que vous pouvez le défendre même si on le menace.

3- Je ne touche pas ici

Certains pédophiles ne toucheront pas l’enfant mais demanderont à l’enfant de toucher leurs parties intimes etc…

L’enfant peut obéir en se disant que vu que ce n’est pas lui qu’on touche, alors il n’a pas à s’en faire. D’où l’importance de le lui dire dans le sens inverse.

“Je ne touche pas tout ce qui se trouve sous le sous-vêtement de l’autre”.

Vous pouvez lister les parties à toucher. Mais s’ils s’ont encore très petits, ils ne l’assimileront pas forcément.

Autant mieux lui dire tout ce qui se trouve sous son vêtement. Au fur et à mesure qu’il grandira, vous pourrez lui expliquer d’autres choses.

Par ailleurs, il est utile de toujours trouver le temps pour l’enfant chaque soir, l’écouter et surtout être très ouvert au dialogue.

Car parfois un enfant vous racontera un détail anodin pour lui mais qui vous vous mettra en alerte .

Découvrez nos autres articles ici

Avez-vous aimé cet article? N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire