Partouze,pornographie : que se passe-t-il avec nos adolescents?

0
688
collégien

Partouze, pornographie, homosexualité : que se passe-t-il dans avec nos adolescents ?

 Nous sommes au lycée de Deïdo, dans une des classes de l’établissement. Alors que les enseignants sont absents, les élèves décident de prendre une vidéo d’eux dans des positions plutôt choquantes (masturbation, fellation). Malheureusement la vidéo fuite et se retrouve sur les réseaux sociaux.

A peine la vidéo publiée sur les Réseaux sociaux, une autre similaire fuite aussi, il s’agit de celle du lycée de Kribi (drogue, masturbation). Les parents sont en colère, toute la toile est remontée.

A ceci s’ajoute une vidéo de partouze des élèves du lycée de Bamenda et celle d’un jeune garçon du lycée de Deido (une fois de plus) surpris en plein ébats sexuels avec un papa.

Deux vagues de pensées chez les parents

Dans cette agitation, cette vague  de colère, deux conclusions de la part des parents.

1- Les réseaux sociaux : au banc des accusés

Pour bien des parents, le monde va à la dérive. Les réseaux sociaux en sont le facteur principal. Avec les modèles érigés dans le domaine artistique, cinématographique, les influenceurs qui prônent le sexe, la prostitution, l’argent facile, l’homosexualité, comment les enfants ne vont-ils pas sombrer ?

A cela s’ajoute l’absence des parents qui parce que préoccupés par la « recherche du matériel » n’ont plus le temps de faire l’éducation de leurs enfants ». Résultat : les enfants sont livrés à eux-mêmes et n’ont pour seul modèle que ceux prônés par les réseaux sociaux

2- C’est quelque chose qui existe depuis, les réseaux sociaux ne sont que venus les mettre en lumière.

« J’ai regardé ces vidéos : c’est vrai que c’est dommage ! Mais  ne dramatisons pas les choses. A notre époque cela se faisait déjà. Lors des kermesses, des fêtes ! Ce sont des choses qui arrivent pendant l’adolescence et cela ne veut pas pour autant dire qu’ils vont terminer bandits ou prostitués » déclare papa Laurent Epée.

Revenons sur la crise d’adolescence

Entre 11 et 18 ans, l’enfant voit apparaitre de nombreux changements : physiques et psychologiques. Il est tiraillé entre la volonté d’indépendance et la dépendance socio-économique vis-à-vis de sa famille.

Cependant les réactions ne seront pas les mêmes chez tous les enfants. Ceci dépendra de plusieurs facteurs à savoir l’éducation reçue, l’environnement familial et social. Mais aussi des personnalités de chaque enfant.

La différence entre auparavant et aujourd’hui

D’après les recherches du psychologue James . E.Marcia, les différences interculturelles ont un impact sur la crise d’adolescence. En effet dans les sociétés occidentales, les adolescents ont plus de temps pour s’interroger sur leur identité et leur avenir. Tandis que dans les sociétés moins aisées, cette période est absente ou brève, la transition entre l’âge enfant et adulte étant très rapide.

A bien y regarder c’est exactement ce qui se passe. Avec la naissance d’une classe moyenne africaine avec certains moyens économiques, les adolescents ont plus de temps de s’interroger sur leur identité, leur avenir. A tester des choses que leurs parents par faute de moyens ne faisaient pas de manière aussi prononcée (même s’ils le faisaient).

Que se passe-t-il dans les écoles ?

Il s’agit du résultat combiné entre l’influence des réseaux sociaux, l’absence des parents, mais aussi tout simplement la modernité (plus de temps, plus d’argent, plus de média).

Crier au scandale ou comprendre la situation ?

Dramatiser n’aide pas … Plein d’adolescents ont fait des bêtises étant jeunes et sont devenus des adultes responsables. Rien ne sert de condamner qui que ce soit. Au contraire, en tant que parents, vous devez plutôt travailler à avoir plus de temps pour vos enfants, travailler  le dialogue. Surtout s’il n’a pas été établi dès la base et surtout ne pas condamner vos enfants.

Les adolescents prennent très souvent des risques. Mais c’est à vous de leur montrer les conséquences de ces risques et de les punir s’il le faut.

Une loi pour les vidéos et photos de mineures sur Internet

Il est interdit de partager du contenu qui met en avant l’intimité ou la nudité des mineurs sur Internet. Surtout que les conséquences sont à vie et cela devrait être rappelé à ceux qui s’amusent à le faire via des sanctions judiciaires.

Laisser un commentaire