Pourquoi les papas n’exultent pas à l’annonce de la grossesse?

A la une

Famille 2.0https://famille2point0.com
famille 2.0 est un magazine dédié à la famille moderne africaine.

Tu vas être papa ! Je suis enceinte ! Je n’ai pas eu mes dernières règles ! Vous vous attendez à ce qu’il saute, crie comme dans les films! Mais, à la place des cris de joie, vous écoutez du silence ou plutôt un cri étonnement, de déception, de frayeur. Loin de tout ce que vous espériez.

S’il est vrai qu’ils sont nombreux qui sautent de joie, il y en aussi qui ont du mal à encaisser la nouvelle. Ceux-ci sont si remplis d’appréhensions. Par conséquent, ne réagissent pas comme vous l’auriez souhaité. Et vous pensez qu’ils ne veulent pas de ce bébé. Oh que non ! La vraie raison peut être tout autre.

Les hommes sont parfois trop introvertis et cachent en réalité leurs sentiments et leurs angoisses. Votre compagnon ne vous dira jamais ce qu’il ressent au fond de lui. Mais, vous constaterez seulement que son attitude est un peu louche. Qu’est-ce qui pourrait expliquer cela ?

Les papas n’exultent pas à l’annonce de la grossesse par peur de la responsabilité

Franchir une nouvelle étape dans votre vie n’est jamais chose facile. Les papas eux aussi ont peur de cette toute nouvelle expérience. Pourtant, ils ont un si grand rôle à jouer pendant la grossesse.

Savoir qu’ils auront désormais la responsabilité de parent, d’éducateur, de conseiller, d’ami pour leur enfant inquiète. Ils ont peur de mal faire, d’échouer et de capituler. Pourtant, tout le monde passe par là pour acquérir de l’expérience et de la maturité.

La peur de ne pas réussir à assurer toutes ces charges passe en un instant en boucle dans la tête. Et, au lieu de sauter de joie, ils affichent plutôt un air déçu.

La peur de perdre à tout jamais sa liberté

Fini les sorties nocturnes, les rendez-vous improvisés avec les copains, les dépenses sans compter etc. Les futurs papas n’exultent pas à l’annonce de la grossesse parce qu’ils craignent de ne plus pouvoir aller et venir librement. Surtout s’ils vivaient séparément avec leurs compagnes.

Des appels constants, de nombreuses sollicitations venant d’elles leur donnent souvent un avant-goût amer de ce qui suivra tout le long de la grossesse.

Bienvenue les dépenses à vie

Voici ce que les papas redoutent le plus. La layette, les frais d’hôpitaux, de visites prénatales, les examens et vaccins etc.  En quelques secondes, ils imaginent tout ce qu’il leur faudra dépenser. Et ils se disent intérieurement : vais-je m’en sortir ? Pourquoi maintenant quand je n’ai rien ?

Ils poussent parfois la réflexion si loin qu’il leur arrive même de remettre en question leur paternité. Et d’aucuns déclinent complètement cette responsabilité en prenant la clé des champs. Tout cela par peur des dépenses qu’exige une grossesse.

Des blocages divers au niveau des rapports sexuels

Le corps de la femme pendant la grossesse connait de diverses transformations. Ainsi le futur papa imaginant le ventre tout rond et gros de leur compagne craint de ne plus pouvoir faire l’amour. Parfois, c’est votre femme qui n’en a plus envie ou qui trouve toujours des excuses pour échapper belle.

D’aucuns rencontrent plutôt les blocages à ce sujet. En effet, beaucoup de femmes pendant la grossesse ont une libido plus développée, et donc plus de désir. Mais vous, ils ont peur de faire mal au bébé ou à sa maman. Ou encore, ils ont l’impression d’être épié par le bébé pendant l’acte sexuel.

Les caprices des femmes, quelle angoisse !

A 1h du matin, « chérie je veux manger le rôti de singe ». Dès 6h, « chérie où peut-on trouver le bouillon de mâchoiron bien pimenté? Ce n’est que ça qui passe dans ma bouche etc ». Ou alors, ils doivent toutes les 5 minutes vous masser le dos, les pieds, vous tenir la main pour se lever. Ou encore laver vos pieds pendant votre bain car vous n’y parvenez pas.

Les hommes discutent beaucoup entre eux de leurs expériences mutuelles. Tout cela les amuse au départ mais, les angoisse terriblement dans la réalité. Et donc, à l’annonce de la grossesse, ils visualisent déjà le film de ce qui les attend en matière de caprices. Du coup, leur joie se confond avec leur peine.

Ils sont jaloux de leur bébé

Une célèbre artiste camerounaise chantait: » les hommes sont nos bébés, il faut les cajoler ». Ce n’est pas faux ! Seulement, quand « nos bébés » en question voient leur place habituelle menacée, bonjour la jalousie.

Une troisième personne à la maison, ça craint dans la tête de papa. Ils voient toute l’attention que vous aviez pour eux tomber à l’eau.

Désormais, c’est bébé qui aura toute l’attention de maman. Ils se sentent d’ores et déjà seuls au monde et n’ont même pas le temps de savourer la nouvelle d’accueillir leur bébé.  

Comment réagir face à cette situation ?

Il ne faut surtout pas les frustrer davantage

Certes, vous aimeriez que votre conjoint bondisse de joie à l’annonce d’une telle nouvelle. Mais ce n’est pas la fin du monde si ce n’est pas le cas. Aussi, la tiédeur de sa réaction ne signifie aucunement qu’il n’aime pas son bébé. Alors, si les papas n’exultent pas à l’annonce de la grossesse, n’en faites pas des tonnes. Demandez des conseils auprès des mamans qui sont passées par là pour mieux réagir.

 Alors, il ne faut surtout pas en rajouter une couche en le frustrant davantage. Gardez votre sang-froid et donnez-lui le temps de digérer la nouvelle. Aussi, ne changez pas d’attitude envers lui, et restez vous-même malgré tout.

Le rassurer

Il est essentiel de rassurer votre compagnon. Lui expliquer que c’est une étape dans la vie de tout être humain. Qu’il n’a pas à avoir peur, qu’il n’est pas seul et que vous affronterez tout cela ensemble. Faites-lui des compliments sur la délicatesse avec laquelle il vous traite souvent et dites-lui qu’il fera un merveilleux papa.  

Eviter de le mettre à l’écart et dialoguer avec lui

L’état psychologique de votre conjoint ne doit pas vous décourager à l’idée de l’impliquer dans la préparation de la venue de votre bébé. Mettez de côté vos préjugés et parlez-lui de vos plans pour votre enfant. Car le mettre à l’écart engendrera plus de frustration. Ou pire encore la fuite temporaire ou définitive de la maison et par conséquent de sa responsabilité. Et vous-même pourriez à la longue développer de la violence envers lui.

Demandez-lui son avis, ce qu’il en pense et ce qu’il aimerait faire pour son bébé. Au fur et à mesure de la grossesse, discutez sur chacune des étapes de la vie de votre enfant et ce, sur tous les plans. Faites ensemble la liste des achats, décidez ensemble de tout ce qui concerne le bébé.

Tout cela l’aidera à réaliser qu’il sera papa et à s’y préparer moralement.

- Advertisement -spot_img

Laisser un commentaire

- Disponible -spot_img

Derniers articles

- Disponible -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img