Peut-on encore trouver une bonne nounou?

A la une

Famille 2.0https://famille2point0.com
famille 2.0 est un magazine dédié à la famille moderne africaine.

Une bonne nounou : en existe t-il encore?

Vous devez vous rendre au boulot ce matin, 8H00, la nounou n’est pas encore arrivée. 10H00 non plus et vous commencez le travail à 8H00.

Vous l’appelez, elle ne décroche pas ! Une journée dans l’eau ! Vous serez obligée de signaler votre absence au bureau ! Un jour de paie en moins ! Un renvoi peut-être !

Ceci encore n’est que la situation basique. Parfois c’est une nounou qui abandonne les enfants seuls pour aller faire sa vie. L’autre qui ramène des étrangers à la maison. Celle qui devient le bourreau des enfants !

nounou Douala

Autant de situations qui amènent les mamans à se demander si on peut encore trouver de bonnes nounous !

           Ma nounou et moi : une histoire d’amour

« 12 ans que Géneviève est la nounou de mes enfants. Elle les a tous vus naitre et grandir et elle est comme une deuxième mère pour eux. Je peux même voyager et lui confier mes enfants sans crainte. J’ai vraiment beaucoup de chance de l’avoir » raconte Marie-Anne. Oui dans tout ce cafouillage, il existe encore de bonnes nounous.

Il n’y a pas de recette magique. Cependant voici quelques astuces qui vous aideront avec une bonne dose de grâce d’en tomber sur une bonne.

Faites une enquête de moralité sur les candidates

Sa famille, ses amies, les voisins, ses anciens patrons, il faut toujours se renseigner sur la personne que l’on choisit comme nounou. C’est quand même la personne à qui vous confierez ce que vous avez de plus précieux au monde. Alors prenez toutes les informations possibles aussi.

Définissez bien les tâches que vous souhaitiez l’attribuer

La plupart des mamans se plaignent de ne pas trouver la bonne nounou. Pourtant dans plus de la moitié des cas, elles ont mal défini les tâches.

On commence par nounou, ensuite repassage, vaisselle, la nounou devient la ménagère. Parfois on ne s’en rend pas compte, c’est naturel.

Sauf que les conséquences sont souvent une nounou qui disparait du jour au lendemain. Parce qu’épuisée à la tâche. Alors soyez claires sur les tâches et pour chaque dépassement de ces tâches, payez-là !

Les horaires et encore les horaires

07h-18H00 ! Un 18H00 qui devient 20 H00 parfois sans aucun remerciement, ni paiement des heures supplémentaires. Oui vous lui offrez des repas, parfois des vêtements ! Mais un contrat reste un contrat et lorsqu’il n’est pas respecté, alors vous devez réparer les dégâts.

Si lorsqu’elle est en retard elle vous met en difficultés, tenez aussi compte de l’inverse.

Traitez-là bien

Traiter bien une personne c’est la respecter, la payer à temps, respecter le contrat de travail, ajouter des primes, l’affilier à la CNPS.

Passez par une agence si vous en avez les moyens

Très souvent, on méprise le métier de nounou sans se rendre compte que cela demande de la technique, de la compétence.  Tout cela s’apprend ! Ce n’est pas quelque chose d’inné comme on le pense, un métier que tout le monde peut faire sans éducation. Vous demandez à quelqu’un de devenir la deuxième maman de votre enfant voyons. Si on forme les éducatrices, les dames de la crèche. Les nounous sont-elles différentes ?

Il existe des agences sérieuses qui forment leur personnel avant de les placer et en cas de souci, vous savez au moins vers qui porter la faute. En cas de fuite, remplacement immédiat.

opter pour une créche

Une autre option : la crèche

A la crèche, vous êtes au moins garanti de la sécurité et du bien-être de votre bébé ! Au moins eux, ils seront toujours là à 8H00 et termineront à 17H00. Cependant ils ne feront pas la lessive, ni le repas de bébé comme le ferait la nounou.

Découvrez d’ailleurs quelques une de nos sélections de crèches.

Sauf qu’étrangement c’est bien plus cher. Pour une moyenne de 75 000 FCFA à 200 000 FCFA le mois ce qui est 3 fois plus cher que le salaire de la plupart des nounous qui se situent dans la moyenne de 40 000 FCFA le mois.

C’est à vous de décider.

Certaines décideront de faire appel à une fille au village ou une sœur. Parfois ça finit mal parfois bien. Dans tous les cas, les mamans nous savons que ce n’est pas facile du tout et que les moyens sont limités. Mais faites de votre mieux afin d’être le bon employeur pour la bonne employée.

Ou alors optez pour la crèche !

Petite réflexion

Si l’état pour aider les mamans, pensait à des crèches d’entreprises ? Les mamans pourraient payer par mois à des coûts moyens et être proches de leurs bébés un peu plus souvent !

- Advertisement -spot_img

Laisser un commentaire

- Disponible -spot_img

Derniers articles

- Disponible -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img