Un homme qui vous aime doit-il forcément aimer vos enfants ?

A la une

Famille 2.0
Famille 2.0https://famille2point0.com
famille 2.0 est un magazine dédié à la famille moderne africaine.

« Si un homme m’aime, il doit aimer mes enfants. Sinon il passe sa route ».

« On ne peut pas aimer un arbre sans aimer ses fruits » « Si elle veut être avec moi, elle doit tout faire pour que mes enfants l’aiment ».

Autant de phrases emprunts de chantage émotionnel, de jugements qui aujourd’hui détruisent les relations dans les familles recomposées.

L’amour est un package : une idée fausse et très répandue.

étudier avec les enfants de la maternelle

Lorsque vous avez rencontré votre conjoint ou votre conjointe, vous n’êtes pas directement tombé amoureux (se) la plupart du temps. Il y a eu des phases d’apprentissage, de découverte de mauvais caractères, qui ont contribué à ce que vous finissiez par tomber amoureux.

Mais encore, vous êtes conscients qu’il faut fournir des efforts au quotidien pour que cet amour s’épanouisse. Car il n’est jamais acquis.

Cependant lorsqu’il s’agit de vos enfants qui n’ont pas le même caractère que vous ! Qui ne sont pas vous, immédiatement le cerveau se met en mode défense (ce qui est normal).

Il cherche des raisons pour ne pas accepter que ce processus qui vous a conduit à aimer votre partenaire est le même qui doit se reproduire avec votre conjoint et vos enfants. De même il n’est pas acquis et doit s’entretenir avec des gestes et des actions quotidiennes.

Une fois que vous comprenez que l’amour est un processus continuel d’efforts, alors vous comprenez que dans une famille recomposée, chacun doit faire sa part y compris les enfants.

Chaque partie doit faire sa part y compris les enfants : la préparation est la clé

Dans une famille recomposée, intervient :

  • le père
  • la mère
  • les enfants de chacun ou de l’un des conjoints
  • l’autre parent biologique des enfants ( même si vous ne le souhaitez pas).
étudier avec l'enfant de la maternelle

Le conjoint avec les enfants !

C’est facile de demander ou même d’exiger à l’autre d’aimer ses enfants. Prendre financièrement, moralement et psychologiquement une charge !

Ceci en évoquant l’aspect : « elle savait que j’avais des enfants » « Je ne lui ai rien caché ». Mais combien de fois dans notre vie a-t-on pris des engagements, et sommes-nous rendus compte plus tard que c’était au-delà de ce qu’on pouvait supporter ? Combien de fois avons-nous abandonné ?

Il ne faut pas oublier qu’en face de soi, on a un humain. Un humain qui a besoin d’amour, de respect.

Accepter ne veut pas dire aimer. L’amour ne se commande pas. Il n’y a pas de guide pour être parent ! Rappelez-vous de toutes les fois où vous avez dû apprendre et dites- vous que c’est encore pire pour le conjoint qui arrive.

Une fois que vous avez pris conscience de cela, il sera pour vous capital de créer un climat favorable au processus de création d’amour.

On a trop souvent vu des papas laisser leurs épouses se faire insulter par leurs enfants sans jamais intervenir. Parce que considérant que c’est le rôle de la nouvelle-mère de chercher à s’intégrer.

Souvent ce sont les mamans qui sont toujours en train de prendre la défense de leurs enfants en rappelant au père que ce sont les siens.

Vous avez un rôle à jouer. Vous connaissez votre conjoint, vous connaissez vos enfants. Alors vous devez jouer le rôle de pont.

Le conjoint qui n’a pas d’enfants

Il faut être disposé et savoir dès l’entame que rien ne sera évident. Si votre partenaire doit favoriser le respect et l’entente entre vous et ses enfants, c’est vous par votre attitude quotidienne qui amènera les enfants à vous aimer ou pas.

Il vous faudra beaucoup de maturité émotionnelle pour parfois dépasser certaines situations, certains mots blessants et ne pas finir jaloux (ses) et aigrie.

Tout comme avec la parentalité biologique, il n’y a pas de recettes miracles. Mais que jamais le manque de respect ne soit jamais toléré ni des situations qui vous humilieraient.

Les enfants du conjoint

On se dit très souvent que les enfants sont des êtres innocents qu’on doit protéger. Mais n’oubliez pas que dans les oppositions d’adultes, les enfants peuvent facilement être manipulés et devenir des petits diablotins pour la nouvelle famille recomposée.

L’harmonie, l’amour dans la nouvelle famille doit voir les efforts de tous être fournis.

Le partenaire qui a des enfants doit les aider à faciliter la nouvelle relation en établissant des règles claires basées sur le respect.

Un climat de respect finit par créer l’amour.

Aux parents des enfants

C’est vrai que l’on n’a pas forcément envie que des ex aient un impact sur la relation que nous construisons.

Mais en tant que parents des enfants qu’on abrite chez nous (surtout si on partage la garde), ils ont le pouvoir par les enfants de créer de la zizanie dans le nouveau foyer.

Lorsque chacun des ex a compris que c’est fini et que chacun a refait sa vie et s’entend pour le bien-être de la famille, il est plus facile pour l’enfant d’accepter et d’aimer son nouveau parent.

Mais lorsque celui qui a l’extérieur souffre encore et essaie d’utiliser l’enfant comme arme de guerre les choses deviennent compliquées.

C’est pourquoi le parent qui a des enfants doit créer des règles claires avec l’ex qui ne lui permettent pas de débarquer comme il veut au nom de l’enfant.

Si vous êtes l’ex, ne pensez jamais que vous faites du bien à votre enfant en lui demandant de haïr le nouveau partenaire de son parent.

Au contraire par pur égoïsme, vous créez un enfant aigri, et un jour par ras de bol sera renvoyé chez vous.

Ne mettez pas vos enfants dans les conflits de loyauté par pur égoïsme. Sinon vous le regretterez.

Cet article vous a t-il aidé? Laissez un commentaire.

- Advertisement -spot_img

Laisser un commentaire

- Disponible -spot_img

Derniers articles

- Disponible -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img